Stéphane Kregar est compositeur picard né en 1971. Il joue ses premières notes derrière les pupitres de la fanfare de Berneuil-sur-Aisne. En 1991, il rejoint les bancs de la Sorbonne (Paris) pour y suivre des études de musicologie. Il rejoint rapidement les rangs de l’orchestre symphonique de l’université en tant que tuba solo. 

Parallèlement, Il suit un cursus classique au conservatoire du Xe arrondissement de Paris, et s’intéresse aux musiques d’aujourd’hui sur les bancs du CRR d’Amiens. Stéphane Kregar obtient le 1er prix de tuba de la ville de Paris en 1999.

Il a notamment joué dans les rangs de l’Orchestre départemental de l’Oise et de l’Orchestre de Picardie. Il joue également avec Eddy Louiss, Claude Egea, Laurent Cugny, Geoffroy Tamisier, Yoschko Seffer ou encore Bojan “Z”. Autant d’influences musicales qui marquent le compositeur. Des influences qu’il aime élargir grâce à de nombreux voyages musicaux qui le mènent aux quatre coins de la France mais aussi au Mexique, en Afrique de l’Ouest en un peu partout en Europe.

Stéphane Kregar compositeur picard
facebook

Profil Facebook

Influences ethniques et musiques d'aujourd'hui

Actuellement, il met en œuvre son éclectisme musical avec diverses formations ou dans le cadre de ses activités en tant que directeur du Conservatoire à rayonnement communal d’Olivet (45).

Stéphane Kregar assure actuellement la direction de nombreux orchestres, l’occasion pour lui d’élargir les répertoires traditionnels grâce à des créations empreintes d’influences ethniques et de musiques d’aujourd’hui, avec de nombreuses créations allant de l’orchestre symphonique au Big-Band en passant par l’orchestre d’harmonie…

Stéphane Kregar est compositeur membre de la SACEM,  et aussi lauréat du concours de professeur chargé de direction de la fonction publique territoriale, titulaire de 2 diplômes d’état (direction d’ensembles et tuba classique à contemporain). De nombreuses commandes lui sont passées pour orchestre symphonique (la symphonie Manouche, concerto pour clarinette), mais aussi pour orchestre d’harmonie (deux concertos pour tuba, un concerto pour cor, un autre pour saxophone). Il écrit aussi pour de nombreux ensembles à géométrie variable sur demandes de Michel Becquet, Sergio Carolino, François Thuillier, Kevin Stiles et bien d’autres. Ces commandes jouées, enregistrées et éditées en France et à l’étranger (Thaïlande, US.A., Europe, éditions Molenaar, Scomegna, Carpe Diem, Robert Martin, Fertile Plaine) sont régulièrement imposées dans différents concours d’orchestre.

Stéphane Kregar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.